MENU

L'abécédaire de la saison: M comme...

illustration

C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme <b>Aulas </b>à Z comme <b>Zorro,</b> c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, <b>11 mois </b>passés une fois de plus trop vite... Après le L... voici le M...[IMG5861L]

C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme Aulas à Z comme Zorro, c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, 11 mois passés une fois de plus trop vite... Après le L... voici le M...
--------------------------------------------------------------------------------------





comme Manchester

Lorsque le tirage au sort des groupes de la Champions League fut connu, le nom

de Manchester a retenu forcément l'attention des joueurs, dirigeants et supporters lyonnais. Manchester? MU? Sir Alex Ferguson? Les Reds? Old Trafford? Inimaginable... impensable... il y a quelques saisons encore. Et pourtant, le 14 septembre 2004, Roy Keane et ses boys sont bien sur la pelouse de Gerland. 45 premières minutes exceptionnelles des Gones... 2 à 0 à la mi-temps; puis Van Nistelrooy fera son show en 5 minutes pour égaliser. L'OL a failli réussir un exploit. Au match retour, les Mancuniens s'imposeront de justesse 2 à 1. Favoris pour soulever le Trophée Européen, les partenaires de Rooney seront éliminés par le Milan AC en 1/8èmes de finale. Ils se contenteront un peu plus tard de la 3ème place dans leur championnat avant d'enlever la célèbre Cup. Manchester, après Barcelone, Arsenal, Porto, Ajax, Inter, Bayern, Celtic... le tour des grands d'Europe continue... avant d'être sur le toit du Vieux Continent!




comme Marcelo

Des lignes très personnels à l'adresse de l'ancien joueur lyonnais aujourd'hui représentant de l'OL au Brésil. A l'occasion de la préparation du DVD sur les Brésiliens de l'OL, Marcelo a été d'une aide très précieuse ; il nous a permis d'ouvrir toutes les portes que nous avions besoin d'ouvrir. Mais quel compagnon merveilleux, il fut pendant ces 10 jours ! Toujours souriant, toujours disponible ; plein d'humour, de curiosité, de sagesse ; intelligent, calme, gentil, profond, cultivé, chaleureux, honnête, lucide… avec Philippe et Stéphane, nous avons découvert une personne rare. Il nous a aidé aussi à mieux comprendre, quelles étaient les valeurs de son peuple. En le côtoyant, nous avons constaté que l'ancien défenseur olympien était particulièrement apprécié dans son pays. Egoïstement, cette rencontre fut un des très grands moments de la saison.




comme Médical

Ils sont 3 depuis plusieurs saisons à diagnostiquer, soigner, prévenir… Il y a le Doc, Jean-Jacques Amprino et les 2 kinésithérapeutes Abdel Redissi et Patrick Perret. Dans l'ombre et la lumière, il partage le quotidien des joueurs. Il y a des maux à guérir… des mots à trouver, à partager. Muscles, os, ligaments… il n'y a pas de secrets pour eux. Confidents des corps, ils auscultent aussi les esprits. Lorsque malheureusement le remède devient opération, les professeurs Walsh, Moyen… interviennent à leur tour. Les matchs se gagnent aussi en dehors des surfaces de réparation… gazonnées.




comme Merci

Merci…merci…merci. Combien de fois le stade de Gerland l'a chanté cette saison pour dire son bonheur d'être lyonnais ? Les supporters olympiens ne sont peut-être pas les plus chauds, les plus exubérants, les plus nombreux… mais comblés par les succès et le spectacle offerts, ils savent témoigner leur reconnaissance à ceux qui les gâtent. Ce mot merci… pas toujours facile exprimer.

Les joueurs le disent aussi lorsqu'ils applaudissent par exemple les 4 tribunes du stade de l'avenue Jean-Jaurès ou lorsqu'en déplacement ils vont saluer les fidèles venus les soutenir.

Paul Le Guen l'a dit aussi après avoir annoncé son départ. « Merci… merci… merci… à tous ceux qui ont fait que ces 3 saisons resteront inoubliables ».

Merci... merci... merci exprimé, aussi, en mots écrits sur des banderoles chez les Lugdu, Nucléo, Bad Gones, Rouge et Bleu, Hexagones... Oui... un grand merci.




comme Milieux de terrain

La triplette Juninho - Essien - Diarra a été alignée cette saison 20 fois en championnat (13 victoires, 5 nuls et 2 défaites) ; 7 fois en Ligue des Champions (4 victoires, 2 nuls et 1 défaite). Soit 27 rencontres sur 53. Notons qu'Essien et Juninho sont les deux joueurs de l'OL à avoir le plus tenter leur chance vers les buts adverses. Toutes les rencontres où le Ghanéen, le Malien et le Brésilien n'ont pas été associés ont eu pour cause, la blessure de l'un (Djila en début de saison), les sélections nationales (Juninho avec le Brésil), les suspensions ou encore le positionnement d'Essien en défense centrale. Un trio très complémentaire... un trio qui fait maintenant des envieux parmi les plus grands clubs d'Europe.

Publié le 03 juin 2005 à 13:30:22 par R.B

Sur le même thème