MENU

Juninho: "Ayons la tête à Toulouse"

illustration

Juninho n’a plus manqué un match avec l’OL depuis le déplacement à Nancy (14 janvier 2006, douleur à la cheville). Il a enchaîn 8 rencontres de championnat, 2 de Coupe de France et 2 de Champions League, sans oublier ce voyage éclair avec la Seleçao à Moscou pour 15 minutes de jeu

Avec l’OL, il a été 12 fois titulaire et a disputé 1 020 minutes des 1 080 possibles. Seul Coupet a fait mieux avec 1 080 minutes. 5 buts (3 coups francs, 1 penalty et une frappe) et 4 passes décisives, « Juni » a été très, très important par son réalisme chiffré mais aussi par son rayonnement sur le terrain. Il sera malheureusement suspendu mercredi soir pour le match aller face à Milan. « Je ne sais pas où je vais suivre ce match, mais cela va être difficile pour moi… Je crois que je vais être autant fatigué après la rencontre que si j’avais joué». Il n’en dira pas plus, tellement ces 90 minutes vont lui manquer. En attendant, il pourra s’exprimer face à Toulouse samedi en fin d’après-midi.

Juni comment vois-tu ce match face au TFC ?
« Il faut se méfier. Ce match intervient quelques jours après Bastia et juste avant le Milan AC. Je le dis souvent, il faut d’abord penser au match à jouer. Souvenons nous de ce qui s’était passé contre Rennes. Nous avons 11 points d’avance sur Bordeaux… nous en avons eu plus… nous en avons eu moins… Cela peut aller vite. Alors ayons la tête à Toulouse».

Un mot sur cette équipe toulousaine ?
« Elle a des joueurs confirmés et d’autres plus jeunes. Il y a de la qualité ; l’OL s’est d’ailleurs intéressé à Emana par exemple. Et puis il y a Bryan Bergougnoux… Au match aller, les Toulousains avaient certainement réalisé leur meilleur match de la saison. Nous avions rapidement marqué et après ils avaient cherché à revenir au score. Cela avait été difficile pour nous. Méfiance… La saison dernière je me souviens que j’avais inscrit 2 buts sur coup franc. Nous avions gagné 4 à 0 en faisant une très belle partie. Là, j’ai envie de donner, comme toujours, le meilleur de moi-même en sachant que cela fait longtemps que je n’ai pas soufflé. Mais bon, je pourrais me reposer mercredi et je ne rejouerais pas avant le samedi suivant à Troyes¦ »

As-tu envie d’être champion de France le plus rapidement possible ?
«D’abord, je pense que nous allons être champions, mais ce n’est pas encore fait. Le plus important, c’est d’obtenir ce cinquième titre, peu importe quand. Ne l’oublions pas, il reste encore 24 points à prendre. Maintenant, mon souhait le plus profond, c’est d’être champions le plus vite possible. Cela nous permettrait d’avoir l’esprit libéré pour les autres compétitions ».

Publié le 23 mars 2006 à 13:40:00 par R.B

Sur le même thème