MENU

Balle de match

illustration

L’OL féminin a l’occasion de plier le championnat, en cas de succès face au PSG, son principal concurrent (20h45).

Avec 13 victoires en autant de rencontres, les Lyonnaises sont bien parties pour remporter un nouveau titre de Championnes de France. Derrière elles, le PSG est la seule équipe à tenter de suivre la cadence infernale, avec 11 victoires, 2 défaites, et 6 points de retard. Ce duel au sommet entre les deux premiers du championnat est donc décisif. Il représente l’ultime chance pour les Parisiennes de pouvoir continuer à rêver plus grand. Ce rendez-vous est d’autant plus important que les deux grosses écuries françaises sont déjà éliminées en Ligue des Champions, et doivent se contenter des compétitions hexagonales pour satisfaire leur immense appétit.

La tendance serait plutôt à une nouvelle victoire lyonnaise, comme lors du match aller à Charlety, le 29 septembre dernier. Après une première période cadenassée, les joueuses de Patrice Lair avaient finalement trouvé la faille sur une belle combinaison Franco-Tonazzi-Schelin conclue par Louisa Necib, opportuniste (0-1, 53e). La domination totale des Lyonnaises en seconde période avait ensuite été récompensée par un but en solo de Lotta Schelin (0-2, 70e), et un lob de 40 mètres de Laëtitia Tonazzi dans les arrêts de jeu (0-3, 90e+2). Une rencontre durant laquelle Camille Abily avait subi deux sévères tacles de la part de son ancienne coéquipière Laura Georges, provoquant une blessure à la cheville et une indisponibilité de plus d’un mois.

  Un match conforme à la physionomie des dernières confrontations entre l’OL et le PSG. Les Lyonnaises ont toujours dû faire face à une équipe parisienne bien en place et agressive, mais ont souvent fini par l’emporter. Les coéquipières de Wendie Renard restent sur 4 victoires de rang face à cet adversaire qui ne leur a plus marqué de but depuis le 19 janvier 2011. Succès 2-1 des Lyonnaises sur un synthétique du Camp des Loges, et but parisien inscrit par une certaine Katia. Une époque qui paraît déjà bien lointaine, et les arrivées successives, depuis, d’Asslani, Horan, et Delie ne semblent pour l’instant pas changer grand chose au problème offensif que rencontre le PSG face à l’OL. La meilleure buteuse de D1 (16 buts) Marie-Laure Delie sera au passage la grande absente ce cette confrontation, pour cause de blessure.

Les deux formations n’ont pas préparé cette échéance dans les mêmes conditions. Côté lyonnais, deux semaines de vacances, histoire de bien décompresser, et une reprise en douceur à Lyon, avec un peu de foncier mais très vite du jeu avec ballons. Pendant ce temps, le PSG était sous le soleil chypriote pour un stage d’une dizaine de jours, avec plusieurs matches amicaux dont un dernier remporté face à l’équipe nationale de Chypre (3-0).


Il faut dire que les joueuses de Farid Benstiti jouent gros en ce début d’année 2014. Car après le déplacement à Lyon, il y aura la réception de Montpellier, le 1er février : « Le match face à Montpellier reste à mes yeux le plus important des deux, explique l’entraîneur parisien sur «psg.fr».  Cette rencontre sera déterminante dans la course à la seconde place qualificative pour la Ligue des Champions. L’objectif est de prendre le maximum de point sur ces deux confrontations.»

Patrice Lair estime quant à lui que même un match nul permettrait à ses joueuses de s’envoler vers un 8ème sacre consécutif en D1. Mais on n’imagine mal les Lyonnaises jouer les fines bouches devant leur public de Gerland, à qui elles doivent une revanche après la désillusion face à Potsdam, en Ligue des Champions.


A voir aussi

- Toutes les infos sur OL Féminin
- Le classement avant la rencontre
- Le calendrier d'OL Féminin

Publié le 18 janvier 2014 à 10:00:00 par OT

Sur le même thème